04
octobre
Par

Les coopérations avec les pays d’Amérique latine sont prioritaires pour le groupe INSA, notamment dans le cadre des programmes de mobilité Fitec (1*), des filières internationales telles que AMERINSA (2*) ainsi qu’au sein des accords cadre groupe INSA.

En Amérique latine la Colombie fait partie des partenaires importants du groupe.

Pays émergent de 49,2 millions d’habitants, jouissant de ressources naturelles abondantes (pétrole, charbon, minerais et café notamment), de la stabilité de ses institutions démocratiques et de ressources humaines d’excellent niveau, la Colombie se positionne aujourd’hui comme la quatrième économie d’Amérique latine avec un taux de croissance de 2 % en 2017.

La sécurité s’est très fortement améliorée, notamment avec la signature d’un accord de paix définitif avec les FARC en septembre 2016 qui met fin à un conflit de 52 ans (3*).

Il convient également de noter que la Colombie a choisi la France comme premier pays de mobilités universitaires dans le monde.

On compte actuellement 5 conventions de coopération du groupe INSA avec les établissements suivants :

  • Université de Antioquia (UDEA)
  • Université de los Andes (UNIANDES)
  • Université pontificale Javeriana (PUJ),
  • École Colombienne d’Ingénierie Julio Garavito (ECIJG)
  • Université Nationale de Colombie (UNAL)

Avec ce dernier établissement un accord-cadre de double diplôme a été signé en 2015.

 

De gauche à droite : Angelika Hammann, directrice RI INSA Strasbourg, Dora Bernal, directrice RI de la faculté d’ingénierie de la UNAL de Bogota

 

Depuis 2013 environ 150 étudiants colombiens ont été accueillis dans les INSA en tant qu’étudiants d’échange ou en double diplôme et une cinquantaine de Français a pu vivre une expérience d’études dans une université colombienne.

La semaine de l’ingénierie Française à Bogotá et à Carthagène en septembre 2018

Du 17 au 21 septembre 2018 une délégation du groupe INSA a participé à la Semaine de l’ingénierie Française à Bogotá et à Carthagène co-organisée par l’Ambassade de France en Colombie, Campus France et l’Association colombienne des facultés d’ingénierie.

Les représentants du groupe INSA étaient :

  • Mourad Boukhalfa, directeur de l’INSA Rouen
  • Bertrand Raquet, directeur de l’INSA Toulouse
  • Laurent Reynes, architecte, sculpteur, de l’INSA Strasbourg
  • Angelika Hammann, directrice relations internationales, de l’INSA Strasbourg.

Marc Renner, directeur de l’INSA Strasbourg, a également fait le déplacement. Sa participation en tant que président de la Conférence des Directeurs des Écoles Françaises d’Ingénieurs (Cdefi) ainsi que celle de Élisabeth Crépon, présidente de la Commission des titres d’ingénieur (CTI) ont contribué au rapprochement entre les dispositifs de formation français et colombiens dans le domaine des sciences pour l’ingénieur.

 

Marc Renner, président de la Cdefi et directeur de l’INSA Strasbourg lors de son discours inaugural au salon de l’étudiant à Bogotá en septembre 2018

 

La délégation du groupe INSA a notamment participé au salon de l’étudiant de Bogotá et, à Carthagène à la Rencontre internationale d’éducation en ingénierie (EIEI ACOFI 2018) « gestion, qualité et développement dans les facultés d’ingénierie ». Cet événement universitaire international organisé par l’Asociación Colombiana de Facultades de Ingeniería (ACOFI), a reçu cette année 2018 comme pays invité la France (4*)

 

De gauche à droite : Marc Renner, président de la Cdefi, Enrique Sanchez, attaché de coopération, Gautier Mignot, Ambassadeur de France en Colombie

 

Des nouveaux projets de coopération dans le domaine du développement durable, de la musique et de l’humanitaire

Angelika Hammann et Laurent Reynes de l’INSA Strasbourg ont profité de leur déplacement en Colombie pour rencontrer des collègues de l’Université Los Andes et de l’École Colombienne d’Ingénierie Julio Garavito à Bogotá afin d’approfondir les relations existantes et dans le but de mettre en place des nouveaux projets de coopérations au sein de l’unité de recherche art, architecture et développement durable (Pierre-Terre).

Une rencontre à Carthagène avec Edgar Vargas, directeur de la Fondation Musique pour la Colombie (5*), a permis de poser les premiers jalons pour un projet de coopération alliant l’humanitaire, la musique, les sciences pour l’ingénieur, l’architecture et le développement durable.

Angelika Hammann, directrice service des relations internationales 

Crédits photos : Laurent Reynes

(1*) Les programmes de mobilité Fitec : http://www.cdefi.fr/fr/activites/les-programmes-de-mobilite-internationale

(2*) les filières internationales du groupe INSA : http://admission.groupe-insa.fr/se-former/filieres-inter

(3*) Présentation générale de la Colombie : https://www.tresor.economie.gouv.fr/Ressources/10802_presentation-generale-actualisee-de-la-colombie

(4*) La semaine de l’Ingénierie Française à Bogotá et Carthagène 2018 : https://co.ambafrance.org/LA-FRANCE-PAYS-INVITE-D-HONNEUR-A-LA-SEMAINE-DE-L-INGENIERIE-EIEI-ACOFI-2018

(5*) Fondation Musique pour la Colombie à Carthagène : https://www.musicaporcolombia.com/grupos-principales

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un *