23
mai
Par

Une délégation de l’INSA Strasbourg s’est rendue en Islande du 25 au 28 avril 2016 afin approfondir les coopérations existantes avec deux partenaires universitaires et dans le but de participer à un colloque international sur la géothermie

Le programme de visite comprenait, entre autres, une rencontre avec des responsables de deux entreprises islandaises actives dans le domaine de la distribution d’énergie (Landsvirkjun) et du consulting énergétique (Mannvit) ainsi que la découverte du fonctionnement et du  mode de gestion du réseau de chauffage urbain de Reykjavik utilisant la géothermie.

Les représentants de l’INSA Strasbourg étaient Marc Renner, directeur, Bernard Flament, responsable de la spécialité de génie climatique et énergétique, Philippe Denier, responsable du recrutement à l’INSA ainsi que Angelika Hammann, responsable du service des relations internationales. Le consul honoraire d’Islande à Strasbourg, Patrice Dromson a accompagné la délégation.

Une visite a eu lieu à l’Université d’Islande avec laquelle l’INSA Strasbourg coopère depuis 2010 dans le cadre du programme Erasmus. Jusqu’à présent 15 étudiants de l’INSA Strasbourg de différentes spécialités (génie civil, génie climatique et énergétique, génie électrique, génie mécanique et mécatronique) ont pu enrichir leur cursus de formation grâce à un semestre d’études dans cette université publique fondée en 1911 et accueillant actuellement près de 14.000 étudiants. Les discussions menées avec le président de la School of Engineering and Natural Sciences et son équipe ont permis d’évoquer des nouvelles pistes de coopération. Les réflexions portaient notamment, sur des modes d’accueil différents afin d’attirer les étudiants islandais qui ne pratiquent que peu la langue française.

Une deuxième rencontre était organisée avec le recteur et plusieurs responsables administratifs et pédagogiques à l’Université de Reykjavik. Cet établissement est de création plus récente et propose des masters en langue anglaise dans le domaine des énergies renouvelables dont la géothermie qui est très développée dans ce pays. Une lettre d’intention signée l’an dernier à Paris devant le président islandais Olafur Ragnar Grimson, grâce à l’intercession du consul honoraire d’Islande à Strasbourg Patrice Dromson a posé les premiers jalons de cette coopération.

Cette dernière permettra à deux étudiants de la spécialité génie climatique et énergique d’effectuer un semestre Erasmus chez ce nouveau partenaire en 2017. Les discussions sur place concernaient aussi l’élargissement de la coopération pour que des étudiants de l’INSA Strasbourg puissent à l’avenir suivre une formation diplômante au niveau master dans le domaine des énergies renouvelables tout en obtenant le diplôme d’ingénieur de l’INSA Strasbourg dans le cadre d’un accord interinstitutionnel.

Afin de faciliter la venue des étudiants islandais, l’INSA Strasbourg envisage un programme d’accueil spécifique en collaboration avec l’Eurometrople. Le séjour des jeunes Islandais inclurait des cours de français langue étrangère ainsi que des stages pratiques dans les services de l’Eurométropole et/ou des organismes partenaires couplés avec des enseignements sous forme de projets à l’INSA Strasbourg avec un encadrement en anglais.

L’organisation d’une semaine d’accueil intensive comprenant des ateliers, des conférences et des visites en anglais dans le domaine de la production d’énergie en Alsace est également à l’étude.

Le potentiel des énergies renouvelables, notamment de la géothermie, intéresse aussi l’Eurométropole dont une délégation menée par son président, Robert Herrmann a également fait le déplacement en Islande fin avril.

Les deux délégations ont pu rencontrer ensemble l’Université de Reykjavik afin d’évoquer les perspectives de coopération entre Strasbourg et Reykjavik dans le domaine énergétique pour lequel l’INSA Strasbourg et son partenaire islandais ont une expertise de formation et de recherche.

Angelika Hammann

A lire également : “L’Islande, nouveau partenaire en géothermie” du 24 avril 2015, rédigé par Stéphanie Robert, sur le journal de l’INSA Strasbourg

L’Islande, nouveau partenaire en géothermie

Dans les mêmes thématiques :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un *