28
mai
Par

Du 15 au 17 mai 2019, Diana Signolet, responsable de la mobilité sortante du service des relations internationales, s’est rendue en Islande.  L’Université d’Islande a convié une quarantaine de participants provenant de divers établissements d’enseignement supérieur d’Europe aux « International staff training days ». Ces journées de formation ont pris la forme de divers ateliers et activités autour du thème : «Mobility & digitalization ». Les prémisses du programme « Erasmus without paper » ont également été présentées. Ce nouveau programme prendra le relai de l’actuel Erasmus + et sera effectif à partir de l’année universitaire 2021-2022 pour une période de sept ans.

Les activités ont eu pour objectif principal de débattre sur les nouveaux enjeux de mobilité européenne ainsi que la digitalisation des démarches pour faciliter et augmenter le nombre d’échanges au sein de l’Europe. Pour ce faire, en fin de semaine, plusieurs institutions ont clôturé la formation par une présentation de leurs outils informatiques utilisés pour la gestion des mobilités. Une source d’inspiration pour l’INSA Strasbourg qui cherche également à évoluer dans ce sens.

Premier jour de formation au sein de l’Université d’Islande

En parallèle, Diana Signolet a profité de cet événement  pour rendre visite à l’autre université partenaire de Reykjavik : Reykjavik University. Elle est allée à la rencontre de la directrice du service des relations internationales, la responsable des incomings et le coordinateur de la « Iceland school of energy ». La Reykyavik University constitue un partenaire important pour la spécialité génie climatique et énergétique de l’INSA Strasbourg. Par conséquent, cette rencontre a permis d’aborder les solutions viables en vue d’atteindre un équilibre entre le nombre de mobilités entrantes et sortantes des deux partis. En effet, une collaboration dans la recherche ou un projet de fin d’étude peuvent être des alternatives qui maintiendraient cet équilibre et constitueraient une réciprocité.

Rencontre avec le groupe de participants provenant de différents établissements d’enseignement supérieur d’Europe

 

Crédit photo : droits réservés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un *